Vacances au mois de juin - Gartenhotel Crystal

Vacances au mois de juin

Montagnes & vallées, cuisine & cave – juin est le mois des saveurs variées

La plupart des gens adorent le mois de mai. Et pour des bonnes raisons que l'on comprend aisément, on l'appelle aussi "le joli mois de mai". Si vous voulez mon avis, j'avoue que je suis une inconditionnelle du mois de juin. La plupart du temps, il ne fait pas si chaud qu'en plein été. C'est un temps parfait pour la randonnée et le vélo. Et la vallée Zillertal est célèbre pour la diversité de sa nature : plus de 800 km de parcours de VTT entre 500 et 2.300 mètres d'altitude et d'innombrables possibilités pour faire de tranquilles balades à vélo. Dans la vallée, la plupart des chemins sont plats et on y profite d'un décor montagneux à couper le souffle, avec ses sommets s'élevant jusqu'à 3.500 mètres. À titre d'exemple, le chemin cyclable entre Strass et Mayrhofen fait 31 km et il est merveilleusement aménagé.

Refuges de montagne : nos bonnes adresses

Et puis ici, il y a aussi 1.000 km de chemins de randonnée et plus de 150 refuges et auberges d'alpage et de montagne. On n'a que l'embarras du choix ! C'est pourquoi nos bonnes adresses de refuges vous seront peut-être utiles :

Refuge Geolsalm à Fügen

Ce petit refuge typique se trouve au bord du chemin de randonnée en boucle du Spieljoch. Il est connu pour sa cuisine régionale de toute première classe. Les "Pressknoedel" faits maison y sont particulièrement bons, surtout lorsqu'on les mange sur la jolie terrasse ensoleillée.

Plus d'infos

Refuge Schellenbergalm à Fügen

Entouré de forêts et de prairies, ce typique petit stand de restauration se trouve sur le chemin qui mène à Hochfügen. On y savoure une très bonne cuisine tyrolienne. Les escalopes y sont particulièrement délicieuses. 

Plus d'infos

Alpengasthof Loas à Hochfügen/Kaltenbach

Profitez du magnifique décor de la vallée Inntal et du massif du Karwendel en faisant une pause restauratrice à l'Alpengasthof Loas, à plus de 1.645 m d'altitude. Outre de nombreuses spécialités maison, le refuge est célèbre ou ses sensationnelles escalopes à la Loas (Loasschnitzel).

Plus d'infos

Refuge Rastkogelhütte

Rustique, douillet et spacieux – le refuge Rastkogelhütte est aussi une très bonne adresse pour le déjeuner de groupes. 

Plus d'infos

Refuge Astenau Alpe

Ce but d'excursion idéal se trouve sur un site extraordinaire du massif du Rofan. On y accède après un trajet de 20 min. en voiture puis une randonnée facile d'environ 1h30.

Plus d'infos

Refuge Berliner Hütte

Construit en 1878, l'imposant refuge Berliner Hütte se trouve à plus de 2.000 m d'altitude. Classé au patrimoine des monuments historiques, il est entouré de plusieurs sommets de 3.000 mètres et on y savoure de délicieux menus pour alpinistes dans la grande salle aux jolies boiseries. 

Plus d'infos


La floraison des rhododendrons des Alpes

Pourtant, le mois de juin propose deux spectacles des plus extra-ordinaires. L'un d'entre eux est entièrement naturel. C'est la floraison des rhododendrons des Alpes qui transforme des versants entiers de montagne en une mer de fleurs rose-rouge. On appelle cela aussi "l'ivresse d'alpage". Et si on observe la dimension de ces mers de fleurs, on imagine que le mot "ivresse" signifie "ivresse des sens", grisé que l'on est par ces images splendides. À la période de la floraison, parcourir un champ "d'ivresse d'alpage" est une expérience sans pareille.

Ce spectacle est particulièrement imposant et un peu mystique aussi. Et on comprend mieux pourquoi les rhododendrons des Alpes ont inspiré les hommes depuis la nuit des temps. On les chante, on les retrouve dans les poèmes et on l'élève au rang de mythe. On dit par exemple que le rhododendron des Alpes rouge attire la foudre et le tonnerre, ce qui le a donné le surnom de "fleur du tonnerre". En revanche, si vous trouvez un rhododendron des Alpes blanc, je vous conseille de vous mettre à creuse le sol. Car d'après une ancienne croyance, les rares rhododendrons des Alpes blancs indiquent une veine d'or. Alors on ne sait jamais...


Solstice d'été le 21 juin

Le second spectacle que le mois de juin nous offre est une tradition très ancrée dans les vallées du Tyrol. La nuit la plus courte de l'année rencontre le jour le plus long. Le solstice d'été. À cette période, on salue ici l'été d'une manière particulière. Dès la veille au soir, on grimpe sur les sommets des montagnes afin de tout préparer pour la grande fête. La nuit qui suit, les feux du solstice d'été brûlent. Et l'image qu'ils offrent est tout simplement impressionnante ! Comme si les montagnes étaient en flammes, d'innombrables feux de montagne illuminent la nuit. Et ça, il faut le voir AB-SO-LU-MENT !


La floraison du sureau

Ici, en juin, il y a une autre particularité. On la reconnaît immédiatement à son parfum inimitable. Odeur herbacée-épicée, sucrée comme le miel. Lorsque les arbres tout blancs répandent leur parfum délicat, le temps du sureau est bel et bien là ! Un arbre qui a inspiré bien des mythes et légendes. Il passait pour un arbre sacré auprès des Germains. Pour les Celtes, c'était l'arbre de la reine. En outre, on était persuadé que les bons esprits de la maison vivaient sous le sureau. Vérité ou légende ? Qui saurait le dire ? Mais ce que je peux vous dire avec certitude : j'adore les fleurs de sureau. J'adore leur parfum, je les adore dans une pâte à frire, en gelée ou en sirop.


Notre menu aux fleurs de sureau

Selon le mois, les fleurs de sureau se trouvent dans notre menu dans leurs variantes les plus diverses :

Salades du buffet avec vinaigres et huiles aux herbes faits maison
****
Poitrine de poulet marinée avec asperges à la vinaigrette
****
Crème de cresson du Crystal et ses croûtons
****
I Fricassée de veau sous la mère avec nouilles au citron maison et ronde de légumes glacés
****
II Longe de porc grillée sur sauce au poivre avec strudel aux pommes de terre et tomate gratinée
****
III Risotto aux champignons et parmesan en copeaux
****
Mousse au chocolat blanc et fleurs de sureau avec cerises
****
Spécialités fromagères du Tyrol avec confitures épicées maison


Avec les entrées, notre sommelier vous recommande :

Weißburgunder (Bourgogne blanc)  "Steirische Klassik" 2014

Domaine Tement, Berghausen, sud de la Styrie
Ce vin complexe, venu des stocks de Sauvignon blanc les plus précieux, impressionne par ses épices profondes. Poires mûres, arômes de sureau et cassis sont la marque de ce vin frais et fruité.

Avec le plat principal :

Tetuna 2012

Domaine Goldenits, Tadten, Neusiedlersee
Rouge rubis foncé, reflets violets légèrements plus clair sur les bords : c'est ainsi que se présente la cuvée de ce vin plusieurs fois primé. Confit de mûre, cerise et délicats zestes d'orange se mêlent à de sobres épices de bois précieux. Avec son tanin soyeux et ses agréables notes sucrées, ce vin est élégant et harmonieusement souple.

Avec le dessert :

Zierfandler Trockenbeerenauslese 2009

Domaine Gregor Schup, Guntramsdorf, Thermenregion
Ce vin doux plusieurs fois primé est d'un beau jaune doré qui séduit par ses arômes fumés de torréfaction. Sa note très exotique et l'acidité vivante mettent en valeur les délicats accents du dessert et génèrent des saveurs particulières.


Et avant que Mina ne cueille les fleurs de sureau du jardin du Crystal pour en faire de délicieux sirops, je vais vite y faire un tour. Tout simplement parce qu'elles sentent divinement bon… La Fée-du-Jardin du Crystal vous envoie ses amitiés parfumées.